La Petite Nouvelle
16004
post-template-default,single,single-post,postid-16004,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_popup_menu_push_text_right,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

La Petite Nouvelle

La Petite Nouvelle

Bonjour moi c’est Clara, aka la petite nouvelle de la bande des stagiaires dans la com.
Je vais donc profiter de cette chronique pour me présenter un peu et vous parler de mes premières impressions au sein de l’agence, fraichement intégrée.

D’où je viens et pourquoi avoir choisi ce stage

Je suis étudiante en 3eme année d’école de commerce et lors de cette dernière année de bachelor, j’ai intégré une formation en e-commerce durant laquelle je me suis intéressée de plus près à la communication digitale. J’ai donc sauté sur l’occasion lorsque j’ai vu l’offre de stage dans cette agence, pour aller voir concrètement ce qu’était la communication web et le référencement.

Il me semble important ,pour la suite de ma carrière professionnelle, de porter un grand intérêt au référencement web et à la meilleure façon de communiquer via internet.
Internet, c’est selon moi l’avenir, tous les commerces de demain se trouveront sur la toile et les ventes et transactions se feront online.

La toute première réunion

Et voici le fameux premier lundi matin avec la première réunion et la rencontre de ses nouveaux collègues.
Rapide point sur l’avancée de chacun puis vient mon tour : on m’explique les différentes missions que je vais devoir accomplir avec un jargon informatique bien différent de celui de mes cours théoriques de e-commerce. Me voilà dans le monde de la pratique.

Je suis plongée dans le bain très rapidement, à ma grande surprise et quelle bonne surprise !
Pas de semaine d’observation interminable, connue lors de précédentes expériences, on me met au travail et me confie directement des taches concrètes.
J’ai donc l’impression qu’on me fait confiance, je me sens utile et tant mieux : je contrecarre ainsi le cliché du stagiaire à café.

Première mission de rédaction d’article, je m’applique sur le choix du sujet et je fais attention à bien rédiger puisque désormais, je me prends presque pour une journaliste ayant des missions de rédaction de la plus haute importance.
En parallèle, je m’occupe de l’optimisation de contenu des premiers clients. Je comprends donc qu’il faut avoir un bon rythme dès le départ, mais surtout que je vais pouvoir travailler sur différents projets dans différents domaines au cours d’une même journée.

Découverte du travail en open space

L’open space, je dirais que c’est un doux mélange animé-organisé, composé de différentes phases dans lesquelles on s’invite ou non, oui parce qu’on peut choisir d’écouter de la musique pour se concentrer, énorme plus-value dans les conditions de travail d’après moi, qui vit une véritable relation d’amour avec la musique, allant du matin pour un réveil boosté, jusqu’au soir pour le sport tonique.
Mais revenons-en à l’open space, les moments où l’on choisit de ne pas s’extirper de l’ambiance, on est incroyablement motivé par la bonne humeur qui nous entoure.
Pour une stagiaire en phase d’apprentissage, c’est aussi un point positif puisqu’il suffit de tendre l’oreille pour en savoir un peu plus sur les métiers de ceux qui travaillent à côté de nous, les référenceurs et les commerciaux.

Voici donc le court récit d’une première semaine riche en émotion et en découvertes.
Je ne manquerai pas de vous faire partager d’autres expériences lors de prochaines chroniques puisque, ne l’oublions pas, je suis maintenant une incroyable rédactrice. 😉